Accéder au contenu principal

Articles

Analogie qui prouve l'improbabilité du zéro absolu

Prenons déjà connaissance de ce que dit MAGNAN du Collège de France : http://www.lacosmo.com/Nature31.html.

Il montre clairement que le zéro physique n'existe pas. L'application infinie (et donc  zéro) issue des mathématiques, trouve une légitimité pour la physique mais dans le seul cas du dénombrement ou de valeurs sans dimension physique (nombre, angle, tangente, etc...).

Ainsi je peux dire qu'une infinité d'oscillateur-boson-zéros, constitue un zéro global car : zéro × infini = 0.
La pré-existence de ces oscillateurs est justifiée par l'impossibilité d'obtenir un zéro inertie. Dans le détail, l'inertie M est liée à l'amplitude L de telle sorte que le ML de l'électron (et seulement de lui) donne la constante h si on multiplie par c. Tout simplement.
Le L est le reflet imaginaire (au sens physique) de M car il est déphasé de pi/2 dans l'oscillateur.

Voici une analogie avec sin x et cos x,  déphasés entre eux de π/2 : pour optimiser le l…
Articles récents

La preuve de l'existence des tachyons

Pour conserver le crédit de ses pairs physiciens, il n'est pas recommandé d'évoquer l'existence des tachyons (supraluminiques).  Ces derniers sont majoritairement considérés comme une spéculation alors qu'ils forment l'ossature du modèle OSCAR qui explique 53 énigmes du modèle standard.

Ce rejet vient du fait que certains se sont servis du caractère supraluminique des tachyons  pour dénigrer (à tort) la relativité restreinte d'Albert Einstein. Et pourtant nous parlons ici du tachyon comme la cause de la constante de la vitesse de la lumière ! IL donne la CAUSE  de relativité restreinte et générale !  Cependant, il reste à définir exactement ce qu'est un tachyon.

Pour le modèle OSCAR, il est un des deux composants des bosons subquantiques qui matérialisent et structure, l'espace-temps. Il est la cause du spin des particules. Il est l'ancêtre de la paire électron-positron créée par délocalisation. L'expérience uniquement locale est insuffisante c…

La croissance de l'entropie de désordre est réversible en incluant le paramètre de localité

Contrairement à ce qui est affirmé par la loi (locale)  de la thermodynamique, la croissance de l'entropie est réversible dans le contexte bien plus général de la dualité de localité.

Revenons au fonctionnement de nos oscillateurs subquantiques primordiaux.

Albert Einstein avait raison d'évoquer le continuum M, L, T. Mais il n'en connaissait pas la cause profonde. Dans l'oscillateur bipolaire OSCAR, la variation de l'inertie M ne peu s'exprimer que sur son vecteur "déplacement" L. Le temps propre T est induit par M et L

Le zéro de l'oscillateur bipolaire subquantique est donné par : M L T + M L' T' = 0.  On remarque que la formule respecte l'aspect scalaire de la masse M (pas de direction privilégiée). C'est son lien indéfectible avec L (M L') qui la rend sensible à l'aspect vectoriel.

Ainsi une infinité d'oscillateurs bipolaires revient à une infinité de zéros parfaits. Seulement la "perfection" théorique d…

Analogie concernant la dualité ordre / désordre ou faible / forte entropie

Que se passe-t-il après avoir longtemps "consommé" sans action de type "ordre",  la chambre initialement en ordre ?  
Elle tend vers un état de désordre avancé :
  L'analogie avec l'univers apparaît au premier abord comme osée. Cependant, en analysant les actions successives de type ordre/désordre, on s'aperçoit que chaque objet  subit une sorte d'oscillation entre sa place connue et précise dans la configuration ordonnée et sa place inconnue et variable dans la configuration désordonnée.  

Cependant, cela reste une analogie car si l'univers oscille bien entre ces deux états (entropie maximale et minimale), dans sa phase "désordre", les "objets" sont typiquement variables avec en sus, une moyenne également variable. La justification de cette phase tient entièrement dans l'impossibilité physique, d'obtenir un zéro statique.

La clé du zéro physique dual tient dans le lien indéfectible entre la masse M et son amplitude…

Présentation du blog

Le but de ce blog est de commenter mon second livre paru en mai 2017 : "Il était une fois l'univers à partir de rien". Ce blog est rattaché à mon site ouvert depuis 2008. Il sera ici question de populariser le modèle d'univers appelé "modèle OSCAR" et ce à grand renfort de pédagogie par le jeu de  diverses analogies courantes.


Ingénieur de 71 ans je me suis spécialisé depuis près de 30 ans dans l'enseignement de la physique tout en développant le modèle OSCAR (Oscillateurs Subquantiques Continus Anharmoniques Reliés).   

Tout part de ces oscillateurs (duaux) qui matérialisent le zéro physique du néant. Ce rien est en fait comparable à une balance romaine qui indique zéro si les deux masses sont identiques. Il est ici question de symétrie. 

En nombre infini, ces zéros physiques représentent un espace non connexe de pré-univers où le désordre est total. (entropie maximale).  On montre ensuite que ces brassages induisent forcément un flux synchronisant q…